Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Samedi 19 Septembre 2020

Salle de Presse

Projet « Implémenter la justice restaurative pour les enfants victimes » : La troisième visite sur le terrain et le séminaire international de formation ont eut lieu en Belgique

Thursday 16th of November 2017
L’OIJJ au quotidien

La troisième visite sur le terrain du projet mené par l’OIJJ « Implémenter la justice restaurative pour les enfants victimes » , cofinancé par le programme « Droits, égalité et citoyenneté » de l’Union Européenne, a eu lieu les 6 et 7 novembre à Louvain, en Belgique. L’OIJJ, en partenariat avec le European Forum for Restorative Justice (EFRJ) et l’Université catholique de Louvain, a organisé cette troisième visite sur le terrain, qui a été suivie les 8 et 9 novembre par un séminaire international de formation pour les partenaires du projet et les professionnels externes. Silvia Randazzo, chargée de projet, a représenté l’OIJJ pendant ces événements. 


Après un mot de bienvenue de Inge Vanfraechem (EFRJ) et Silvia Randazzo, le Professeur Ivo Aertsen (UC Louvain) a commencé la visite sur le terrain en donnant un aperçu du cadre juridique actuel de la justice restaurative pour la médiation entre les victimes et les contrevenants et les conférences entre les jeunes et les adultes en Belgique. 

Ensuite, Bram Van Droogenbroeck, médiateur chez Moderator (service de médiation flamand), a donné une présentation sur la coopération entre les services de médiation belges. Il a donné des exemples non seulement de sa vaste expérience dans le domaine de la médiation, mais aussi de la collaboration efficace entre les services de médiation et les services de soutien pour les victimes. Puis, il y a eu une discussion sur la coopération dans la justice restaurative, menée par Edit Törzs, directrice exécutive de l’EFRJ. Elle a expliqué les stratégies, les méthodes et les outils utilisés par l’EFRJ qui pourraient soutenir les partenaires du projet « Implémenter » afin d’introduire des projets pilotes dans les pays apprentis.

Les participants de la visite sur le terrain ont visité ensuite les bureaux de Moderator où un membre du personnel, Pieter Verbeeck, a expliqué la structure et les fonctions des services de médiation en Flandres. 

Le deuxième jour de la visite sur le terrain, les participants ont visité Arpège et Médiante, deux services de médiation à Liège (en Wallonie). Les directeurs des organisations, Denis Van Doosselaere (Arpège) et Antonio Buonatesta (Médiante), ont mené la discussion et présenté la structure et les fonctions de leurs services respectifs. Puis, ils ont donné aux participants du séminaire un aperçu de plusieurs cas de médiation et conférence concernant des enfants victimes que leurs organisations avaient gérés.

La visite sur le terrain s’est conclue avec une dernière discussion sur les prochaines étapes du projet et une session entre les mentors et les apprentis. Silvia Randazzo a récapitulé brièvement le projet « Implémenter » et puis elle a invité les partenaires mentors et apprentis du projet à se rassembler en groupes pour discuter de plans concrets pour la mise en application de projets pilotes et de coalitions nationales dans les pays apprentis.

La visite sur le terrain a été suivie par un séminaire international de formation, « La justice restaurative et les enfants victimes : mise en application et pratique », que l’Université Catholique de Louvain a organisé les 8 et 9 novembre.

Le premier jour du séminaire, présidé par la Dr Inge Vanfraechem, a commencé avec un aperçu des buts de la formation dans le cadre du projet de l’Union européenne « Implémenter », présenté par Silvia Randazzo. Ceci était particulièrement pour le bénéfice des participants externes du séminaire, qui y ont participé aux côtés des partenaires mentors et apprentis du projet.

Le séminaire a continué avec une introduction approfondie aux définitions, règlementations et modèles organisationnels de la justice restaurative par la Dr Brunilda Pali (UC Louvain). Ensuite, il y a eu des présentations sur la mise en application de la conférence et de la médiation en Belgique par la Dr Inge Vanfraechem et le Professeur Ivo Aertsen respectivement. L’après-midi, les participants ont été séparés en groupes selon les subdivisions internes du projet, qui distinguent entre pays mentors et apprentis et participants externes.

Puis, ils ont participé à trois sessions parallèles sur différents aspects de la mise en application des projets pilotes : « Législation » avec Edit Törzs, « Projets pilotes et évaluation » avec Tim Chapman (Université d’Ulster) et « Modèles organisationnels » avec le Professeur Ivo Aertsen. Pour terminer le premier jour de formation, Tim Chapman, le Professeur Ivo Aertsen et la Dr Inge Vanfraechem ont mené une dernière table ronde sur la coopération entre les intervenants et les services dans le domaine de la justice restaurative.

Le deuxième jour du séminaire, présidé par la Dr Brunilda Pali, a commencé avec une introduction aux pratiques de la justice restaurative concernant les enfants (médiation, conférence, groupes) par Tim Chapman, qui a donné une attention particulière aux enfants victimes. Ensuite, il y a eu une présentation sur les expériences individuelles des enfants victimes et l’application de théories clés sur l’enfance à ces cas en particulier par Hugh Campbell (Université d’Ulster).

Ensuite, Bie Van Severen (ONG Alba), Hilde Van Lommel (Moderator), Antonio Buonatesta (Médiante) et Kelvin Doherty (directeur adjoint chez Youth Justice Agency), ont formé une table ronde pour débattre des défis et des bonnes pratiques concernant l’implication des enfants dans la justice restaurative. Chacun a discuté respectivement des méthodes de conférence en Belgique, de la médiation avec les enfants victimes en Flandres et en Wallonie, et de la conférence avec les enfants en Irlande du Nord.

L’après-midi, les participants se sont séparés de nouveau en groupes et trois autres sessions parallèles ont eu lieu : « Comment les enfants vivent le fait d’être victimes », session menée par Hugh Campbell ; « Comment engager et préparer un enfant victime pour un processus réparateur », session menée par Tim Chapman ; et « Garantir un processus juste et sans danger qui respecte les droits de l’enfant et son bien-être dans les médiations et les conférences », session menée par Hilde Van Lommel.

Une présentation sur les normes et modèles de formation par Hugh Campbell et Edit Törzs a clôturé ce séminaire international de formation au sein du projet « Implémenter ».

 

Co-funded by the Rights, Equality and Citizenship Programme of the European Union

Galerie d'images


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Armand Campenhout, nº 72 bte 10. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.